Impôt à Dubaï : Tout ce qu’il faut savoir sur les impôts à Dubaï

Outre ses îles en palmiers et son cadre de vie idéal, Dubaï, capitale économique des Émirats arabes unis, attire un grand nombre d’expatriés pour son modèle fiscal. La fiscalité à Dubaï vous paraît encore floue ? Nous sommes là pour vous expliquer tout ce qu’il y a à savoir sur le système d’impôt à Dubaï .
 
Dubaï et les Émirats arabes unis sont avant tout réputés pour leur politique  du “zéro impôt”. Cependant, si vous envisagez de vous expatrier, il est important d’en savoir davantage sur les différentes charges et taxes que vous allez avoir à payer durant votre séjour.

Impôt à Dubaï : l’absence d’IR (impôt sur le revenu)

Si les Émirats s’avèrent être si attractifs, c’est notamment parce que, contrairement à la France, il n’y a pas d’impôt sur le revenu à Dubaï. Cet avantage fiscal est en partie dû à la richesse du pays (le pétrole) et au fait que les pays du Golfe n’ont jamais ressenti la nécessité de mettre en place un système d’impôt sur le revenu de leurs habitants. En effet, l’économie de ces états étant presque entièrement basée sur l’or noir, les émirats ne cherchent pas à taxer les personnes physiques ou morales établies sur leurs territoires. 

 

Au contraire, en Europe, les impôts sur les sociétés, les taxes sur les bénéfices etc. sont monnaie courante et s’avèrent être essentiels pour les économies de pays comme l’Espagne, le Portugal, la France etc.

 

Dès lors, première chose à savoir en tant qu’expatrié ou futur expatrié français : vous n’allez pas payer d’impôt sur le revenu à Dubaï, d’impôt sur la fortune ou d’impôt sur les sociétés. Qui plus est, l’émir de Dubaï (Hamdan Ben Mohammed Ben Rachid al-Makroum) a expressément communiqué sur le fait qu’il ne comptait pas changer ce modèle. 

La TVA

Bien que, en vous expatriant à Dubaï, vous n’allez pas avoir d’imposition sur le revenu, vous allez être soumis à la TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée). Cependant, alors qu’en France celle-ci est divisée en 3 (5,5%, 10% et 20%), à Dubaï et dans les 5 autres émirats du Golfe Persique, elle s’élève à 5%.

 

L’apparition de la TVA à Dubaï est d’ailleurs récente ! Elle ne date que de 2018 et s’applique sur la grande majorité des biens et services vendus. L’instauration de cette taxe fait suite à la volonté du gouvernement de limiter sa dépendance aux hydrocarbures – notamment au pétrole – dans les pays du golfe. 

 

Commettre une erreur dans votre installation aux Emirats Arabes Unis, c’est prendre le risque de ne pas établir votre résidence fiscale sur place et être rattrapé par le fisc de votre pays d’origine.

Impôt à Dubaï : Les autres taxes et frais à Dubaï

Il n’y a pas d’impôt à Dubaï ! Cependant, il y a certaines taxes que vous allez devoir payer (taxe d’habitation, taxe de location, taxe de départ, taxe sur l’alcool…).

La taxe de départ

Si vous êtes en transit ou si vous arrivez à destination, vous allez devoir payer un premier “impôt”, ou plutôt, une première taxe !

Cette taxe est de 35 AED – environ 8,50€ – et s’applique à tous les voyageurs sauf : 

  • les enfants de moins de 2 ans
  • le personnel de cabine et les pilotes

Les charges d’habitations

Que vous souhaitiez devenir locataire ou propriétaire vous allez devoir payer un “impôt” à Dubaï. En effet, il existe une taxe d’habitation exclusivement destinée aux expatriés

  • Pour les locataires, elle correspond à 5% du loyer annuel
  • Pour les propriétaires, elle correspond à 0,5% de la valeur du bien 

Le paiement de cette taxe se fait mensuellement et vient s’ajouter au paiement de l’eau et de l’électricité (DEWA). 

Les taxes de séjour dans les hôtels

Si vous vous rendez une première fois à Dubaï aux Émirats Arabes Unis et que vous séjournez dans un hôtel, vous allez devoir payer plusieurs taxes qui finiront par faire grimper légèrement la note de votre voyage, et ce, que vous veniez en tant que touriste ou en tant qu’expatrié.

  • Vous allez devoir payer une taxe de séjour. Elle varie selon la catégorie de l’hôtel mais, en moyenne, vous allez devoir payer 40 AED soit près de 10€ par chambre et par nuit.
  • À cela s’ajoutent 10% de frais de service sur la note finale.
  • Enfin, une dernière taxe municipale de 10% vient s’additionner. Cette charge peut également être appliquée par les restaurants de l’hôtel. 

Exilé fiscal français : existe-t-il une “Exit tax” ?

Piqûre de rappel : à Dubaï, pas d’impôt ! En revanche, si vous quittez l’Hexagone pour vous installer dans la ville du Golfe Persique, il se peut que vous soyez concerné par “l’exit tax”. 

Qu’est-ce que l’exit tax ?

Il s’agit d’une imposition à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux qui s’adresse aux personnes ayant transféré leur domicile fiscal à l’étranger (et notamment dans le paradis fiscal qu’est Dubaï).

 

Vous n’êtes peut-être pas concerné par cet impôt ! Sont concernés les contribuables qui remplissent les 2 conditions suivantes

  • Vous avez été résident fiscal français pendant au moins 6 ans sur ces 10 dernières années.
  • Vous détenez un patrimoine supérieur à 800 000 euros en valeurs mobilières, et ce, qu’il soit français ou étranger ou vous êtes acteur majoritaire dans des sociétés soumises à l’impôt sur les sociétés.

Si vous répondez à ces deux critères, vous êtes soumis à cet impôt et sont imposables : 

  • vos plus-values en report d’imposition 
  • vos plus-values latentes
  • vos créances ayant pour origine une clause de complément de prix

Quel est le montant de l’impôt ? 

  • 12,8% au titre de l’impôt sur le revenu
  • 17,2% au titre des prélèvements sociaux

Vous ne savez pas si vous êtes concernés par cette taxe ? Vous aimeriez en savoir plus ? N’hésitez pas à nous contacter. Nous sommes là pour vous expliquer. 

Impôt à Dubaï : ce qu’il faut retenir

Vous l’aurez compris, vous ne serez pas soumis aux impôts à Dubaï en venant vous installer ! En revanche, gardez en tête qu’il existe certaines taxes à connaître avant de vous expatrier. 

  • Si je veux créer une société à Dubaï : puis-je être imposé ? 

Non, à Dubaï, l’impôt sur le revenu n’existe pas. Aucune retenue à la source n’existe et les sociétés offshore ne sont pas concernées par la TVA. 

  • Vais-je gagner 100% de mon salaire ou de mes revenus en m’expatriant à Dubaï ? 

Tout à fait. Vous ne verrez apparaître aucun impôt sur vos fiches de paie et n’aurez à payer aucun impôt sur votre chiffre d’affaires ou vos bénéfices. 

Adresse : Office A209 – Building A2 – Dubai Digital Park 1

Dubai Silicon Oasis – Dubai – United Arab Emirates